La révolution du Monte Ceneri

Les voies de communication sont essentielles pour l’homme. Depuis toujours, la mobilité a créé les conditions du développement économique, social et culturel. L’ouverture du tunnel de base du Monte Ceneri ne fait pas exception. Au contraire, elle constitue une véritable révolution des transports à différents niveaux en Europe, en Suisse et au Tessin.

 

La révolution à travers les Alpes

Le tunnel de base du Monte Ceneri est la dernière pièce de la ligne de plaine à travers les Alpes, dont le point le plus élevé se situe à seulement 550 mètres au dessus du niveau de la mer. Cet ouvrage d’infrastructure ouvre la voie à un transport de marchandises par rail efficace et permet de réduire les temps de parcours dans le transport de passagers national et international. En effet, le nouvel axe ferroviaire permet aux voyageurs d’atteindre beaucoup plus rapidement leur destination. Le nouveaux tronçon du Saint-Gothard est une ligne à grande vitesse: Sur environ 60 km, les trains peuvent atteindre une vitesse maximale de 250 km/h. Tout cela implique un tracé droit sans virages serrés et sans passages à niveau. Dans la perspective de l’achèvement des tronçons au nord et au sud, cette amélioration considérable gagnera encore en importance puisqu’elle permettra au train d’être en concurrence directe avec l’avion notamment, même sur des distances relativement longues.

La révolution des correspondances du et vers le Tessin

Grâce à l’ouverture des tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri, les correspondances entre le Tessin et le reste de la Suisse subissent un profond changement. Ces dernières années, la ville de Bellinzone a connu un développement considérable dans le domaine de la construction et plus précisément au niveau du logement, non seulement grâce au meilleur raccordement à la Suisse centrale, mais également grâce aux futures lignes rapides entre Bellinzone et Lugano et le sud du Tessin. À moyen terme, avec le réaménagement de la friche industrielle des anciens ateliers CFF (plus de 150 000 m2), on peut imaginer la réalisation de plusieurs milliers d’appartements dans cette région qui, grâce aux lignes rapides, joue et jouera un rôle de plus en plus important aux niveaux cantonal et national. Par ailleurs, les villes de Lugano et Mendrisio se rapprocheront elles aussi de l’agglomération de Zurich (le temps de trajet sera de moins de deux heures) et bénéficieront des opportunités de développement qui en découlent.

La révolution des transports publics au Tessin

Au niveau cantonal, un réseau RER reliant Locarno, Lugano et Bellinzone sera créé. Le temps de trajet entre ces trois agglomérations sera ainsi réduit de moitié. À l’avenir, il ne faudra donc plus qu’une demi-heure pour faire le trajet Lugano-Locarno (le temps de trajet est aujourd’hui d’une heure environ), et le trajet Lugano-Bellinzone passera de 30 minutes à un quart d’heure environ. Enfin, le train deviendra tout à fait compétitif par rapport aux transports individuels, notamment grâce à l’aménagement de l’offre tant sur la route que sur le rail. En ce sens, la région de Bellinzone, mais aussi celle de Locarno et ses vallées, deviennent particulièrement intéressantes du point de vue résidentiel. En basse Vallemaggia par exemple, où les terrains à bâtir restent relativement abordables, il est tout à fait possible qu’il y ait une croissance de la population grâce à l’aménagement du réseau ferroviaire.

La révolution du travail

La pandémie nous montre que de nombreuses activités peuvent être exercées à distance et que le télétravail est un concept qui peut être mis en œuvre dans de nombreux secteurs économiques. Dans ce contexte, on peut s’attendre à toujours plus de pendulaires entre le Tessin et la Suisse centrale. Un concept déjà appliqué dans de nombreuses entreprises consiste à travailler à domicile pendant deux ou trois jours par semaine, ce qui accroît l’attrait pour la pendularité entre le nord et le sud des Alpes, notamment grâce aux lignes à grande vitesse.

Auteur: admin

Partager l'article